Le point sur les énergies renouvelables

Issues du Soleil, du vent, de l’eau ou des profondeurs de la Terre, les énergies renouvelables sont propres et peu polluantes. Leur développement contribue à diminuer les rejets de CO2 dans l’atmosphère et à lutter contre le dérèglement climatique. Quelles sont ces énergies vertes ? Quels fournisseurs les distribuent ?

Qu’est-ce qu’une énergie renouvelable ?

Une énergie est dite renouvelable quand elle provient d’une source dont le renouvellement est naturel et suffisamment rapide pour répondre aux besoins énergétiques des hommes. En ce sens, ces sources d’énergie sont inépuisables. Les énergies renouvelables s’opposent aux énergies non renouvelables, issues de stocks ou de gisements limités qui s’épuisent au fil du temps. Celles-là incluent les énergies fossiles (essentiellement issues du pétrole, du gaz et du charbon) et l’énergie nucléaire qui, bien que décarbonée, a besoin d’uranium (ressource fossile) et produit des déchets radioactifs.

Propres et inépuisables, les énergies renouvelables répondent aux préoccupations environnementales actuelles, liées à l’évolution du climat. Elles correspondent à une volonté de gérer de façon raisonnée les ressources locales et de diminuer les émissions polluantes de CO2, de méthane et autres gaz à effet de serre.

energie renouvelable

Les principales énergies renouvelables

Parmi les grandes familles d’énergies renouvelables, il convient de distinguer deux branches : l’électricité renouvelable et le gaz renouvelable.

  • L’électricité renouvelable:

Ici, l’énergie solaire tient une place prédominante. Il peut s’agir de l’énergie solaire photovoltaïque, utilisant le rayonnement solaire pour produire de l’électricité, ou de l’énergie thermique, utilisant la chaleur du rayonnement pour chauffer l’eau ou l’air.

Autre énergie verte à l’origine de l’électricité renouvelable, l’énergie hydraulique appelée hydroélectricité lorsqu’elle sert à produire de l’électricité, utilise la force motrice de l’eau. Il peut s’agir d’énergie produite par des installations hydroélectriques alimentées par des lacs, des chutes ou des cours d’eau. L’énergie hydraulique peut aussi provenir de sources marines : vagues, marées ou courants marins.

Tout aussi inépuisable, l’énergie éolienne se sert de la force du vent. Suivant le même principe que le moulin à vent, l’énergie éolienne est produite par des aérogénérateurs dont les pales, actionnées par le vent, entraînent à leur tour un générateur qui produit de l’électricité.

  • Le gaz renouvelable

Première source d’énergie renouvelable en France, la biomasse désigne un ensemble de combustibles renouvelables d’origine biologique, utilisés pour obtenir de la chaleur ou du carburant. Il s’agit ici du bois, du biogaz obtenu par méthanisation de matières organiques et des biocarburants ou agrocarburants, tels que l’éthanol et le biodiesel.

Dernière énergie durable, la géothermie exploite la chaleur stockée dans le sous-sol pour la transformer en électricité ou en chauffage

Des fournisseurs tournés vers les énergies renouvelables

Dans un contexte de consommation toujours croissante, les fournisseurs d’énergie sont conscients de l’épuisement progressif des énergies fossiles et de la nécessité de développer les énergies d’origine renouvelable. C’est la raison pour laquelle ils sont de plus en plus nombreux à offrir aux consommateurs une énergie verte. Ainsi, Enercoop, Planète OUI (Offre 100% renouvelable avec réduction de 20% sur l’abonnement), Direct Energie (Offre Verte: 100% éolien et solaire, réduction de 2% sur le tarif réglementé), Engie (Elec Ajust, ElecWeekend+ et Elec Car), Total Spring, Alterna, Énergem, Proxelia, pour ne citer qu’eux, sont autant de fournisseurs d’énergies renouvelables opérant en France.

Ils sont, pour la plupart, distingués par des labels de qualité (ou en cours d’obtention), tels que le label EVE (Électricité Verte Ecologique), initié par le WWF et le CLER (Comité de liaison pour les énergies renouvelables, actuel Réseau pour la transition énergétique), l’écolabel européen EKOénergie ou les «certificats verts» décernés par l’association Observ’ER. Certains fournisseurs s’engagent à livrer à leurs clients une énergie 100% renouvelable, d’autres proposent de réinjecter dans le réseau une quantité d’énergie verte proportionnelle à leur consommation.